au musée de Villiers-Saint-Benoît : GEORGES MOREAU ET LE FOYER VILLEROIS

Le texte qui suit provient du musée d'art et d'histoire de la Puisaye où nous travaillons actuellement sur les installations et présentations des collections. 
Ce musée est un lieu très riche, ce fut une sorte de grosse marmite bouillonnante d'idées nouvelles et de projets entraînants ! La démarche de Georges Moreau est vraiment intéressante et novatrice !
     "Le musée actuel est né d'un projet parisien de « musée des enfants » inventé dans les années 20 par un passionné de pédagogie, Georges Moreau (1853-1934). Il est l'un des co-directeur des Editions Larousse. C'est le neveu d'Augustin Boyer, ami et soutien essentiel de Pierre Larousse.
Collectionneur et bibliophile remarquable, il développe une réflexion considérable sur l'illustration de l'édition et spécialement celle qui est destinée aux enfants.(...)

Convaincu de la nécessité de montrer à la jeunesse rurale la qualité de la créativité du terroir où elle vit, il crée à titre exemplaire et dans sa maison natale, un premier « musée des enfants » fait par et pour eux dans le cadre des activités du Foyer Villerois, version locale des foyers « Enfance et jeunesse ».
(...)
Il invite les enfants à collecter des objets quotidiens, porteurs de sens ethnographiques historiques et « esthétiques » comme les grès, les ferronneries, les vanneries, les objets utilitaires en bois...
Il en reste un fond photographique important et une centaine de dessins d'enfants, et probablement la base de la collection de grès d'usage courant.

Le Foyer Villerois, c'est le dernier des foyers « Enfance et jeunesse » association nationale créée par Georges Moreau au sein du mouvement « L'art à l'école » dont il est fondateur avec Victor Duruy, Ferdinand Buisson Riotor et Charles Couyba, tous personnages déterminants dans la politique et l'éducation nationale de la troisième république.
Georges Clémenceau sera l'un des parrains et Colette participera au jury des concours de dessins organisés.
Les foyers « Enfance et jeunesse » mettent en œuvre tout un ensemble de disciplines et de moyens comme support d'éducation artistique et plastique.
Il s'agissait « d'amener l'art, le dessin, les danses rythmiques, le cinématographe et la musique dans les écoles. »
Cet effort est cassé par la guerre de 14-18.(...) "

On peut voir au musée des dessins d'enfants d'une dizaine d'années, réalisés à l'époque du Foyer Villerois, impressionnants par leur qualités graphiques et picturales ! 






Enregistrer un commentaire